Les prix de l'immobilier locatif en Espagne

Immobilier locatif en Espagne : une bonne idée ?

Les prix de l’immobilier en Espagne sont nettement plus bas que ceux du marché français. Avec l’engouement se confirmant d’année en année des Français pour cette destination vacances, est-ce judicieux d’investir dans l’immobilier locatif ?

Etat du marché immobilier espagnol en 2017

Investir dans l’immobilier locatif dans les zones touristiques en Espagne peut se révéler une opération intéressante, aussi bien dans la capitale qu’en bord de mer. En effet, suite à la crise immobilière qui a durement impacté le pays il y bientôt dix ans de cela, les prix ont littéralement dévissé. Il n’était alors pas rare de trouver des prix en baisse jusqu’à -60%. Une aubaine pour ceux qui ont investi à ce moment.

Mais en 2017, qu’en est-il ? Depuis douze à quinze mois, le marché espagnol semble se reprendre un peu. On observe donc une légère hausse du prix de l’immobilier dans la péninsule ibérique, mais on est encore très loin des prix pratiqués avant la crise. Ainsi, Madrid reste l’une des capitales de l’Union Européenne les moins chères avec un prix au mètre carré qui oscille entre 2900 euros et 3900 euros selon le quartier. A titre de comparaison, au moment où sont écrites ces lignes, le prix du m² à Paris varie de 5478 euros à plus de 21000 euros.

Quant aux modalités de l’acquisition, elles sont sensiblement différentes de celles en usage en France. Ainsi, sur le sol tricolore, l’acheteur s’engage auprès du vendeur via une option d’achat ou une promesse d’achat. En Espagne, cette étape n’est nullement une obligation, même si en pratique elle est souvent effectuée. Autre différence de taille, le fait qu’il n’y ait aucun délai de rétractation.

Choisir un bien immobilier en zone touristique

Après une chute vertigineuse il y a quelques années, les prix de l’immobilier semblent repartir légèrement à la hausse. C’est surtout le cas dans les zones touristiques, comme le souligne l’Agence Delattre, spécialiste immobilier Peniscola en Espagne. En effet, après avoir quelques peu désertés le pays, les étrangers et tout particulièrement les Français s’y intéressent de nouveau. Au point que si l’offre ne se met pas à accélérer, elle pourrait à court terme être inférieure à la demande.

Il y a donc une fenêtre encore propice pour qui veut investir dans la pierre dans ce beau pays, que ce soit pour du locatif ou pour avoir un pied à terre pour les vacances. Si c’est essentiellement pour mettre à la location, mieux vaut ne pas uniquement acheter sur plan et se déplacer, surtout quand il s’agit de villes sur la mer des Baléares telles que Peniscola.

Laisser un commentaire