Accessibilité des logements PMR (salle de bain, WC…) : quelles sont les normes ?

L’accessibilité pour les personnes handicapées est un sujet de société qui ne doit pas être ignoré. Si vous désirez louer votre logement, il est donc important de prendre en considération les normes spécifiques concernant l’aménagement et l’accessibilité pour les personnes handicapées. Voici quelques informations indispensables pour aménager votre logement, et plus particulièrement une salle de bain et des WC PMR.

Accessibilité des logements pour les personnes handicapées

La question de l’accessibilité des personnes handicapées (y compris malvoyantes), des personnes à mobilité réduite (PMR), et des personnes âgées est actuellement au centre des préoccupations européennes.

Aujourd’hui, en France, de nombreuses personnes handicapées éprouvent de grandes difficultés à trouver un logement adapté à leur condition. En effet, les logements, appartements ou maisons, sont rarement pensés pour les personnes souffrant d’un handicap. Vous ne le savez peut-être pas, mais la loi oblige certains propriétaires, qui désirent louer, à procéder à des aménagements afin de rendre ces logements accessibles.

En effet, la loi du 11 février 2005, nommée “ Loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées” oblige les propriétaires à repenser certaines habitations. Pourquoi ? Afin de permettre aux personnes handicapées de trouver un logement, au même titre que les personnes valides.

Cette loi ne concerne pas tous les logements. En effet, sont principalement visés « les bâtiments d’habitation collectifs neufs et les maisons individuelles neuves affectées à la location ou à la vente ». Cependant, si vous possédez un appartement ou une maison qui n’est pas concerné, vous pouvez toujours effectuer volontairement ces aménagements.

Les aménagements obligatoires

Si votre logement entre dans le champ d’application de la loi, vous devez tenir compte de certaines installations obligatoires dont voici les principales :

  • Largeur des portes : la porte d’entrée et les portes du logement doivent avoir une largeur minimale de 0,90 m. Cette largeur correspond au déplacement d’un fauteuil roulant.
  • Douche et WC PMR : une douche PMR et des WC PMR doivent être installés.
  • Prises électriques et interrupteurs : les prises électriques doivent se trouver à 1,30 m du sol. Les interrupteurs doivent être situés à une hauteur de 0,90 m, au minimum.

D’autres normes spécifiques concernent les logements collectifs et notamment l’aménagement des parties communes. En effet, dans ces logements, de nombreuses installations doivent permettre l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Les escaliers doivent être aménagés, des places de parking doivent être réservées aux personnes handicapées et l’ascenseur doit également être accessible (obligatoire à partir du 3ème étage).

Au-delà des aménagements obligatoires spécifiés par la législation française appliquée dans l’immobilier, le propriétaire d’un bien à vendre ou à louer doit notamment s’assurer que l’espace de vie soit décent pour l’occupant, et ce, dès son arrivée. Que ce soit pour le futur acquéreur ou locataire, le logement doit être en bon état, prêt à être habité.

En cas de problème, faire appel à une main d’œuvre qualifiée et compétente comme un plombier, un serrurier, un chauffagiste ou encore un électricien, est un bon réflexe qui permet de résoudre une multitude de problèmes liés au logement. Certains professionnels assurent différents types de services de plomberie à domicile, comme par exemple, dans le cadre d’un dépannage en urgence pour une fuite sur pmr.

Les équipements sanitaires PMR

Globalement, que ce soit pour des ERP (Établissements recevant du public), pour des IOP (Installations ouvertes au Public) et privées, ou pour des BHC (Bâtiments d’habitation collectifs) et des MI (Maisons Individuelles), ce dispositif a été mis en vigueur il y a une quinzaine d’années pour assurer la sécurité des personnes à mobilité réduite vivant en France.

En somme, la finalité de ces dispositifs est d’aider les individus qui se trouvent en situation de difficulté, et qui ont besoin d’avoir une meilleure autonomie à leur domicile.

Installation d’une salle de bain PMR

Pour louer votre logement, pour votre propre usage ou pour vous occuper d’une personne de votre famille, l’installation d’une salle de bain PMR nécessite de repenser l’espace de toute la pièce.

Tout d’abord, l’aménagement et les installations de la salle de bain doivent prendre en compte la rotation d’un fauteuil roulant (diamètre de 1,5 m). Ainsi, la salle de bain doit permettre à une personne PMR de se déplacer en toute sécurité dans ce lieu.

La douche doit être accessible et adaptée aux besoins d’une personne PMR. L’espace de douche doit être au minimum de 1,2 m x 0,90 m. Une douche italienne est souvent recommandée. Selon les besoins de la personne, un siège de douche à fixation murale, un banc de douche et des barres de maintien peuvent être ajoutés. Il est également possible d’installer une baignoire à porte. Enfin, comme nous l’avons déjà abordé, la hauteur des interrupteurs doit être adaptée (minimum 0,9 m de hauteur).

D’autres installations peuvent être prévues pour faciliter le quotidien des personnes handicapées : l’installation d’un sol antidérapant pour minimiser les risques de glissade, la mise en place de portes coulissantes pour faciliter les déplacements…

Installation d’un WC PMR

L’accessibilité d’un logement aux normes PMR concerne également les WC. En effet, comme dans la salle de bain, l’accès aux WC doit permettre le passage et la rotation d’un fauteuil roulant. Par ailleurs, l’espace doit pouvoir permettre le transfert entre le fauteuil et la cuvette. Il faut donc prévoir un espace latéral de 80 cm x 130 cm, au minimum.

Par ailleurs, il faut savoir que plusieurs WC sont adaptés aux personnes handicapées : les WC surélevés (50 cm minimum), les WC suspendus, les WC lavants et les WC télécommandés qui permettent de régler la hauteur de ces derniers.

Les WC doivent également être équipés de barres de maintien horizontales ou coudées, fixées au mur, pour la sécurité et le confort des personnes PMR.

Que vous décidiez de vous lancer dans la rénovation de votre logement pour une mise en location ou simplement dans une simple démarche personnelle, sachez que les aménagements et l’accessibilité aux normes PMR sont des sujets complexes, qui nécessitent certaines connaissances. Ainsi, il est conseillé de prendre contact avec des experts dans ce domaine avant d’entamer les travaux pour rendre votre logement accessible.

Get in Touch

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles similaires

Acheter un terrain agricole : combien coûtent les frais de notaire ?

Qui dit achat d’un terrain agricole, dit obligatoirement frais de notaire. En effet, même si l’hexagone est un pays où l’achat d’un terrain agricole...

Trouver un garant : quelles sont les solutions possibles pour les locataires ?

Dans beaucoup de régions de France, le marché immobilier locatif est extrêmement tendu. Résultat, les propriétaires de logement n’hésitent pas à afficher des exigences...

L’indivision entre frère et sœur : comment en sortir ?

Lorsqu’un décès survient au sein d’une même famille, le patrimoine du défunt est alors en indivision. Cette situation est un état transitoire qui prend...

Articles récents

Articles populaires

Comment calculer prix viager
Réduction et crédit d’impôt

Liens utiles

Nous contacter
France Finance
Guide défiscalisation
Comparateur d'assurance habitation
Guide loi pinel