Accessibilité des logements PMR (salle de bain, WC…) : quelles sont les normes ?

Accessibilité des logements PMR (salle de bain, WC…) : quelles sont les normes ?

L’accessibilité pour les personnes handicapées est un sujet de société qui ne doit pas être ignoré. Si vous désirez louer votre logement, il est donc important de prendre en considération les normes spécifiques concernant l’aménagement et l’accessibilité pour les personnes handicapées. Voici quelques informations indispensables pour aménager votre logement, et plus particulièrement une salle de bain et des WC PMR.

Accessibilité des logements pour les personnes handicapées

La question de l’accessibilité des personnes handicapées (y compris malvoyantes), des personnes à mobilité réduite (PMR), et des personnes âgées est actuellement au centre des préoccupations européennes.

Aujourd’hui, en France, de nombreuses personnes handicapées éprouvent de grandes difficultés à trouver un logement adapté à leur condition. En effet, les logements, appartements ou maisons, sont rarement pensés pour les personnes souffrant d’un handicap. Vous ne le savez peut-être pas, mais la loi oblige certains propriétaires, qui désirent louer, à procéder à des aménagements afin de rendre ces logements accessibles.

En effet, la loi du 11 février 2005, nommée “ Loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées” oblige les propriétaires à repenser certaines habitations. Pourquoi ? Afin de permettre aux personnes handicapées de trouver un logement, au même titre que les personnes valides.

Cette loi ne concerne pas tous les logements. En effet, sont principalement visés « les bâtiments d’habitation collectifs neufs et les maisons individuelles neuves affectées à la location ou à la vente ». Cependant, si vous possédez un appartement ou une maison qui n’est pas concerné, vous pouvez toujours effectuer volontairement ces aménagements.

Les aménagements obligatoires

Si votre logement entre dans le champ d’application de la loi, vous devez tenir compte de certaines installations obligatoires dont voici les principales :

  • Largeur des portes : la porte d’entrée et les portes du logement doivent avoir une largeur minimale de 0,90 m. Cette largeur correspond au déplacement d’un fauteuil roulant.
  • Douche et WC PMR : une douche PMR et des WC PMR doivent être installés.
  • Prises électriques et interrupteurs : les prises électriques doivent se trouver à 1,30 m du sol. Les interrupteurs doivent être situés à une hauteur de 0,90 m, au minimum.

D’autres normes spécifiques concernent les logements collectifs et notamment l’aménagement des parties communes. En effet, dans ces logements, de nombreuses installations doivent permettre l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Les escaliers doivent être aménagés, des places de parking doivent être réservées aux personnes handicapées et l’ascenseur doit également être accessible (obligatoire à partir du 3ème étage).

Bannière 728x90

Installation d’une salle de bain PMR

Pour louer votre logement, pour votre propre usage ou pour vous occuper d’une personne de votre famille, l’installation d’une salle de bain PMR nécessite de repenser l’espace de toute la pièce.

Tout d’abord, l’aménagement et les installations de la salle de bain doivent prendre en compte la rotation d’un fauteuil roulant (diamètre de 1,5 m). Ainsi, la salle de bain doit permettre à une personne PMR de se déplacer en toute sécurité dans ce lieu.

La douche doit être accessible et adaptée aux besoins d’une personne PMR. L’espace de douche doit être au minimum de 1,2 m x 0,90 m. Une douche italienne est souvent recommandée. Selon les besoins de la personne, un siège de douche à fixation murale, un banc de douche et des barres de maintien peuvent être ajoutés. Il est également possible d’installer une baignoire à porte. Enfin, comme nous l’avons déjà abordé, la hauteur des interrupteurs doit être adaptée (minimum 0,9 m de hauteur).

D’autres installations peuvent être prévues pour faciliter le quotidien des personnes handicapées : l’installation d’un sol antidérapant pour minimiser les risques de glissade, la mise en place de portes coulissantes pour faciliter les déplacements…

Installation d’un WC PMR

L’accessibilité d’un logement aux normes PMR concerne également les WC. En effet, comme dans la salle de bain, l’accès aux WC doit permettre le passage et la rotation d’un fauteuil roulant. Par ailleurs, l’espace doit pouvoir permettre le transfert entre le fauteuil et la cuvette. Il faut donc prévoir un espace latéral de 80 cm x 130 cm, au minimum.

Par ailleurs, il faut savoir que plusieurs WC sont adaptés aux personnes handicapées : les WC surélevés (50 cm minimum), les WC suspendus, les WC lavants et les WC télécommandés qui permettent de régler la hauteur de ces derniers.

Les WC doivent également être équipés de barres de maintien horizontales ou coudées, fixées au mur, pour la sécurité et le confort des personnes PMR.

Que vous décidiez de vous lancer dans la rénovation de votre logement pour une mise en location ou simplement dans une simple démarche personnelle, sachez que les aménagements et l’accessibilité aux normes PMR sont des sujets complexes, qui nécessitent certaines connaissances. Ainsi, il est conseillé de prendre contact avec des experts dans ce domaine avant d’entamer les travaux pour rendre votre logement accessible.

Bannière 728x90

Laisser un commentaire