Taux emprunts bas

Des taux d’emprunts au plus bas, le bon moment pour un investissement locatif

En cette fin de printemps, les banques, très en retard sur leurs objectifs commerciaux, profitent d’un contexte favorable pour se refinancer et deviennent très concurrentielles. C’est donc avec le vent en poupe qu’elles essayent d’attirer les clients avec des taux planchers.

Des exemples de taux négociés

Non seulement la faiblesse des taux se prolonge, mais de nouvelles baisses sont même attendues au courant de ce mois de juin. Cette période est donc très importante, que ça soit pour un achat, pour un investissement locatif, ou même pour racheter un prêt existant. En effet, contrairement à la hausse observée chez nos voisins italiens ou chez les américains, le rendement des OAT 10 ans en France stagne autour des 0,7 % depuis le début du mois de mai, avec une volatilité très faible.

Pour illustrer la stratégie agressive des banques pour attirer de nouveaux clients, rien de mieux que quelques exemples concrets.

Des taux à 1% sur des prêts de 20 ans

Sur un prêt d’une durée de 20 ans, un courtier a négocié au mois de mai un taux minimum de 1 % à Gagny en région Parisienne, pour des emprunteurs dont le revenu moyen était de 7500 € nets et avec un apport de 20 %. À Poitiers, un célibataire avec des revenus similaires a obtenu un prêt de 1,20 % sur 20 ans, sans apport, avec, au passage, une délégation d’assurance.

Des taux à 1,12 % sur des prêts de 25 ans

Sur des durées plus longues de 25 ans, à Nantes, un jeune couple de moins de 35 ans a emprunté pour acheter sa résidence principale. Alors que leur revenus nets était de 3500€ par mois, ils ont bénéficié d’un prêt à 1,40%. Pour la même durée, mais avec des revenus plus importants de 7500€ nets par mois, un expert immobilier a obtenu un taux de 1,12% à Bayonne (avec 8% d’apport et délégation d’assurance).

Des taux à moins de 0,8% sur 15 ans

Sur de plus courtes durées, de 15 ans ou moins, l’investissement locatif n’est pas en reste avec des taux très bas négociés par un agent immobilier : 0,98 % à Brest pour financer 180 000€ sans apport. Encore plus impressionnant, à Rennes, un couple au revenu de 6500 € nets par mois a signé un prêt, sans apport pour un investissement locatif, à un taux de seulement 0,78 % sur 14 ans sans pénalités de remboursement anticipé.

Laisser un commentaire