Immobilier à l’étranger : une tendance en hausse

Immobilier à l’étranger : une tendance en hausse

Après un séjour à l’étranger, de nombreux Français tombent sous le charme des paysages exotiques et pensent s’installer dans leur pays de rêve pour leur retraite. Or, en immobilier, chaque Etat dispose de ses propres règles qui sont généralement bien différentes des réglementations françaises. Acheter un bien hors de France demande donc de bien se renseigner. En général, les deux facteurs qui intéressent les acquéreurs sont le coût de l’immobilier et de la vie, ainsi que la sécurité du pays.

Acheter à l’étranger

Devenir propriétaire d’un logement de rêve en dehors de l’Hexagone pour couler des jours heureux pour louer tente beaucoup de Français. Les arguments sont nombreux, mais le choix du cœur est parfois semé d’embûches. Rendements élevés, prix bas : des avantages qui sonnent à l’oreille bien sur, mais cachent-ils des vices ? Pour ne pas regretter son choix, il faut anticiper et évaluer les risques politiques et économiques du futur pays d’accueil.

La sécurité lors de l’achat

Acheter à l’étranger se fait en plusieurs étapes. Si le pays est mal connu par le futur propriétaire, il ne faut pas brûler les étapes et être patient car l’accès à l’information est parfois difficile, d’autant plus lorsque l’acquéreur ne parle pas la langue locale. Dans les pays européens (Portugal, Espagne, Italie), les droits des propriétaires sont semblables à ceux pratiqués en France.

Bannière 728x90

Toutefois, lorsqu’on s’éloigne, il est parfois compliqué de disposer d’une preuve du propriétaire. Donc si vous voulez investir dans l’immobilier à Madagascar, par exemple, il faudra bien vous renseigner sur toutes les modalités (déposer un dossier à l’Economic Develoment Board of Madagascar, présenter un plan d’investissement, etc). Autre exception notable pour l’Angleterre et la Thaïlande : le propriétaire d’un logement n’a aucun droit sur le sol.

Emprunter en France ou à l’étranger ?

Dans le cas d’un achat immobilier à l’étranger, vous avez deux options :

  • Emprunter en France : même en cas d’investissement dans la zone euro, ce procédé prend énormément de temps
  • Emprunter sur place : les apports et les taux varient en fonction des différents pays ce qui n’est pas toujours avantageux

Finalement, acheter hors France n’est pas toujours si avantageux que ça, à part dans certaines circonstances (achat cash, sans crédit). Entre les frais d’acquisition liés au transfert de propriété, il faut aussi s’acquitter de taxes locales et d’une taxe sur les loyers, en cas d’investissement locatif. Si, en plus, votre achat vous sert de résidence secondaire, ou bien qu’il est destiné à votre retraite, vous devrez engager des frais de maintenance pour maintenir votre maison en état (gardiennage).

Bannière 728x90

Laisser un commentaire