Couple

3 critères pour évaluer sa maison

Quand vient le moment de se séparer d’un bien immobilier, plusieurs démarches sont à effectuer, notamment celle d’estimer le plus justement possible sa valeur. Que ce soit un appartement ou une maison, des critères spécifiques inhérents au bien sont à déterminer pour fixer un prix de vente en corrélation avec la réalité du marché. Souvent, les vendeurs prennent la mauvaise habitude de surestimer leur bien de manière à pouvoir être à l’aise lors d’une négociation. Pire encore, lorsqu’un lien affectif est trop fort, celui-ci peut anéantir toute vente possible à cause d’un prix déraisonnable. Si vous aussi avez comme projet de vendre votre maison, voici quelques points essentiels à retenir pour établir un prix conforme au marché.

Les critères à retenir pour coller aux réalités du marché

Après 10 ans de doute sur le marché immobilier, les ventes de logements (1 million de ventes pour l’année 2017) reprennent de nouveau. Malgré quelques disparités, on constate que toutes les régions ont sensiblement bénéficié de cette hausse, confirmant ainsi la confiance des Français dans la pierre. Toutefois, certains biens peinent à trouver leur acquéreur et restent malheureusement en vente pendant des mois, voire des années. En cause, des prix de vente inadaptés, souvent surcotés par rapport aux réalités du marché.

Pourtant, des solutions gratuites existent comme un simulateur estimation bien immobilier comme celui consortium immobilier. Il permet, comme son nom l’indique, d’estimer au plus juste la valeur d’un bien selon plusieurs critères. En remplissant simplement les champs relatifs à votre localisation, à l’année de construction, à la taille de votre bien, etc., une estimation de prix vous sera communiquée pour vous indiquer le plus précisément possible la valeur actuelle de votre habitation.

Une taille de terrain proportionnée

La superficie peut impacter la vente à la hausse comme à la baisse. Contrairement aux idées reçues, une grande superficie de terrain n’est pas synonyme d’une augmentation de prix. Si vous avez une grande villa de 150 m2 à vendre disposant de peu de terrain, c’est plutôt un aspect négatif. Tout du moins, cela ne vient pas renforcer la valeur de votre maison.

De la même manière qu’avoir un bien immobilier de petite superficie et une taille de terrain considérable ne sera pas forcément perçu comme un élément distinctif positif de la part des acquéreurs. La force réside dans les proportions correctes.

Lotissement vu du ciel

Le vis-à-vis

C’est sans doute le critère le plus important pour les maisons individuelles situées en lotissement. Par la proximité qu’elles ont entre elles, l’absence de vues extérieures peut clairement décider un acheteur ou au contraire le rebuter. Beaucoup d’acquéreurs se délocalisent en campagne, justement pour ne pas avoir à subir les vis-à-vis fréquents en ville.

L’emplacement

Le critère qui influe le plus sur le prix est sans conteste l’emplacement de votre bien. En effet, s’il se situe au cœur de Nantes ou en campagne dans le Loiret à 80 km de la plus grande ville du département, le prix ne sera pas le même. La proximité de services, de commerces, d’activités professionnelles, de loisirs ou de zones touristiques est un élément essentiel pour fixer le prix de votre bien immobilier. Le prix au mètre carré varie sensiblement d’une ville à une autre, y compris au sein d’un même département.

Laisser un commentaire