Marché immobilier : les prix des biens en vente ne cessent de grimper en Belgique

Marché immobilier : les prix des biens en vente ne cessent de grimper en Belgique

D’après des chiffres communiqués récemment, les prix des biens en vente ne cessent de grimper en Belgique, et particulièrement à Bruxelles. Au cours de l’année 2020, il fallait débourser environ 421.000 euros pour une maison 2-3 façades, ce qui représente une augmentation d’environ 5,5 % par rapport aux années précédentes. Le prix moyen d’une villa serait aux alentours de 860.000 euros et d’environ 221.750 euros pour un appartement, soit une augmentation de 9 %.

Les prix des biens immobiliers grimpent en flèche à Bruxelles

L’heure est au bilan. Au cours de l’année 2020, une augmentation générale des prix des biens immobiliers sur le marché s’est fait ressentir. Les acquéreurs ont dû débourser des sommes plus importantes pour dénicher l’appartement ou la maison de leurs rêves. Avec des augmentations de prix notables sur le marché immobilier, Bruxelles se positionne comme le secteur le plus cher de la Belgique pour acquérir un bien immobilier ou pour investir dans la pierre. D’après des chiffres recueillis courant 2020, le prix moyen d’une maison serait aux alentours de 860.000 euros et d’environ 221.750 euros pour un appartement. L’office belge des statistiques, Statbel, a notamment dresser un bilan global sur les offres immobilières en Belgique.

Si l’on prend en compte l’ensemble des offres sur le marché immobilier du pays, le prix médian d’une maison de type fermé ou semi-fermé était estimé à 200 000 euros lors du premier semestre de l’année 2020. Quant aux maisons 4 façades, le prix était d’environ 300 000 euros et de 200 000 euros pour un appartement. À l’inverse, le prix moyen des biens immobiliers en Wallonie serait nettement moins élevé. En somme, les différentes données recueillies ont permis de mettre en évidence des disparités entre les différentes régions de la Belgique. Par rapport au dernier trimestre de 2019, les transactions ont diminué de 43,5 % pour les appartements, de 60,8 % pour les 4 façades et de 61 % pour les maisons 2-3 façades pendant l’année 2020.

Bannière 728x90

La souscription d’une assurance habitation, une étape obligatoire

Lors de l’achat d’un bien immobilier, les banques belges imposent systématiquement aux futurs acquéreurs la souscription d’une assurance habitation. Certaines plateformes digitales proposent divers outils, comme un comparateur d’assurance habitation, pour trouver la meilleure offre en quelques clics. Considéré comme le « pays des courtiers d’assurance”, la Belgique recèle une myriade de sociétés de courtage en assurances très actives sur ce marché particulièrement compétitif. Depuis le début de la crise sanitaire liée à la propagation du Coronavirus, les assureurs ont dû s’adapter à la situation. Plusieurs enjeux clés se présentent actuellement dans le secteur.

Depuis le mois de mars dernier, l’accélération de la digitalisation se poursuit. Une étude menée par l’Institut InsurTech Global a permis d’établir un constat : le secteur de l’assurance se transforme et celui-ci tend à changer davantage au cours des années à venir. De nos jours, les attentes des consommateurs ne cessent de se diversifier. Les particuliers seraient de plus en plus nombreux à se tourner vers des offres plus modulables, rapides et digitales. Que ce soit dans le domaine de l’immobilier ou de l’automobile, les assureurs mettent du cœur à l’ouvrage pour déployer leur digitalisation et répondre au plus près des attentes des consommateurs. Ainsi, l’heure est au changement et à l’action chez la plupart des assureurs.

Bannière 728x90

Laisser un commentaire