Trouver un garant : quelles sont les solutions possibles pour les locataires ?

Trouver un garant : quelles sont les solutions possibles pour les locataires ?

Dans beaucoup de régions de France, le marché immobilier locatif est extrêmement tendu. Résultat, les propriétaires de logement n’hésitent pas à afficher des exigences très importantes. Parmi celles-ci, on retrouve souvent la nécessité pour le locataire de présenter son dossier avec un garant. Légalement, le garant se porte caution solidaire, c’est-à-dire qu’il paiera le loyer à la place du locataire si celui-ci ne le fait pas. Alors, comment trouver un garant quand on en a besoin ?

Un membre de votre famille est-il le meilleur garant ?

Quand un locataire cherche un garant, il a souvent comme premier réflexe de se tourner vers un proche. Effectivement, il est plus facile de demander à quelqu’un qui nous connaît bien de prendre le risque de se porter garant. Cependant, présenter un garant que vous connaissez bien n’est pas toujours la meilleure solution.

De plus en plus de propriétaires exigent que le garant soit un membre de la famille du locataire. Certains vont même jusqu’à refuser les garants qui ne seraient pas les parents, ou au moins un membre de la famille nucléaire. La loi les y autorise, même si de telles exigences peuvent sembler un peu exagérées quand on cherche un appartement dans une grande métropole difficile d’accès.

Résultat, un membre de votre famille reste le meilleur garant possible. Néanmoins, il faut que son salaire soit aussi suffisamment important pour convaincre le propriétaire. Voilà pourquoi l’accès aux logements est extrêmement inégalitaire. Les enfants issus de familles les plus modestes ne trouvent pas aussi facilement un logement et doivent souvent rester chez leurs parents, même quand ils ont les moyens de partir.

La caution Visale : une solution plus égalitaire

Face à l’importance d’avoir un garant dans son dossier, l’État a mis en place des dispositifs qui permettent aux travailleurs issus des milieux les plus populaires d’obtenir un garant. Une caution Visale est accessible à toutes les personnes de moins de trente ans ou aux travailleurs précaires de plus de 30 ans.

Le principe est assez simple : si vous remplissez toutes les conditions nécessaires, l’organisme gouvernemental Action Logement se portera garant de votre dossier. Une bonne solution pour combattre les inégalités, mais qui n’a pas été pensée jusqu’au bout.

Effectivement, les propriétaires ont le droit de refuser les dossiers bénéficiant d’une caution Visale. Comme cette garantie est moins importante qu’avec une caution solidaire portée par une personne physique, ils sont très nombreux à le faire. La caution Visale n’est donc pas idéale et ne doit être utilisée qu’après avoir essayé de trouver un garant parmi ses proches.

Bannière 728x90

La solution de l’assurance loyer impayé

Si vous n’arrivez pas à trouver un garant et que votre dossier n’est pas éligible à la caution Visale, vous pouvez essayer de convaincre le propriétaire de passer par une assurance loyer impayé. Le principe est aussi très simple : le propriétaire assure son logement contre les loyers impayés. Il recevra donc un loyer tous les mois, que ce soit de la part de l’assurance ou de votre part à vous.

Le problème, c’est que l’assurance à un coût. Généralement, il tourne autour de 2,5 % du prix du loyer. Ce coût est supporté par le propriétaire et vous devez donc lui proposer de le répercuter le prix du loyer chaque mois pour compenser. Si votre propriétaire est compréhensif, mais qu’il veut louer seulement avec la certitude de recevoir son loyer, c’est une bonne démarche. En revanche, si votre dossier est trop risqué, les assureurs peuvent le refuser.

Par ailleurs, il est important de savoir qu’il est interdit de cumuler assurance pour loyer impayé et garant. Certains propriétaires imposent encore l’assurance et le garant à leurs locataires. Si c’est le cas, vous pourriez économiser 2,5 % de votre loyer chaque mois, à condition d’avoir dû présenter un garant avant d’emménager, évidemment.

La caution bancaire : une assez mauvaise solution

Si vous n’avez pas d’autre choix, vous pouvez demander à votre banque de se porter garant pour vous. Cela peut efficacement rassurer le propriétaire du logement, mais il y a trois grands inconvénients à cela.

D’abord, peu de banques et très peu d’agences bancaires le proposent. Si votre agence ne le propose pas, vous n’y aurez pas accès. Ensuite, la banque vous demande aussi des garanties. La plus courante, c’est généralement de bloquer une somme équivalant à 1 ou 2 ans de loyer sur votre compte. C’est assez contraignant et souvent impossible. Enfin, le temps que la caution solidaire soit acceptée, le bien a souvent déjà été loué. La solution est rarement viable dans les grandes villes.

Comment monter le dossier d’un garant ?

Intégrer un garant dans votre dossier est assez simple et demande peu de pièces. Une photocopie de la pièce d’identité est la première étape. Ensuite, vous devez ajouter une photocopie des trois derniers bulletins de salaire ou des trois dernières fiches d’impositions pour les professions libérales ou indépendantes.

L’engagement du garant sera plus tard matérialisé lors de la signature du bail à laquelle il doit obligatoirement participer.

Bannière 728x90

Laisser un commentaire