Assurance emprunteur : faites des économies en changeant de contrat

Assurance emprunteur : faites des économies en changeant de contrat

Changer d’assurance emprunteur n’a jamais été aussi facile. Entre les procédures accélérées et les banques plus conciliantes, c’est le moment de changer de contrat d’assurance pour réaliser des économies. Depuis le confinement, le marché a évolué de façon positive et les Français ont pris le temps de regarder de plus près les démarches à effectuer.

La loi Lagarde

Depuis 2010, les emprunteurs ont la possibilité de faire des infidélités à leur banque et peuvent souscrire à une assurance emprunteur de leur choix. Si les propriétaires s’intéressent autant à ce contrat, c’est parce qu’il permet de faire d’importantes économies. En effet, souscrire dans un établissement spécialisé dès le départ représente un levier de 15 000 euros, contre 10 000 si le changement s’effectue en cours de prêt.

Le confinement a du bon

De plus, depuis le début du déconfinement, les emprunteurs sont avantagés dans le sens où les banques sont plus réceptives. Elles répondent plus rapidement aux demandes de changement et répondent par mail et non par voie postale, ce qui fait gagner du temps. Rappelons que les banques rendent obligatoire la souscription à un contrat d’assurance emprunteur et qu’on ne peut y échapper. C’est pourquoi il est nécessaire de faire des recherches et de trouver une assurance qui soit en accord avec vos besoins et votre budget. C’est ce que propose Empruntis grâce à ses comparatifs détaillés.

Bannière 728x90

D’un autre côté, les assureurs ont également fluidifié leurs démarches et sont plus flexibles. Les formalités médicales pour les plus de 45 ans ayant emprunté plus de 300 000 euros ont été allégées. Les entretiens à distances sont priorisés et les examens auprès d’un médecin généraliste ne sont plus obligatoires.

La loi Hamon

Les possibilités pour changer d’assurance emprunteur ne manquent pas, surtout depuis 2015 et l’instauration de la loi Hamon. Il est possible de résilier son assurance de prêt dans les douze mois suivants la signature du contrat, dans l’unique condition que la nouvelle couverture soit dotée de garanties équivalentes.

En outre, depuis 2018, il est possible de changer d’assurance à la date d’anniversaire du contrat. Afin que les banques jouent le jeu (elles détiennent près de 90 % du marché de l’assurance), le sénateur Bourquin a fait passer un amendement dans le but de renforcer les sanctions. En cas de non-respect des droits des emprunteurs, les banques devront s’acquitter d’une amende de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes qui peut monter jusqu’à 15 000 euros (5 fois plus élevé que précédemment).

Bannière 728x90

Laisser un commentaire