Les effets de la période de confinement sur l’immobilier

Il existe une grande différence entre les confinés de ville et ceux de la campagne. Cette période difficile a été vécue très différemment par les citadins et les campagnards et cela se reflète aujourd’hui sur le marché de l’immobilier.

Un retour à la campagne

Lorsque le mot d’ordre est tombé, un grand nombre de ceux qui le pouvaient a profité de la période de grâce qui s’offrait à eux, le temps d’une matinée, pour mettre quelques pièces de linge dans une valise et les essentiels afin de prendre la route ou de sauter dans un des derniers trains qui pouvaient encore les amener loin de l’asphalte des grandes villes, au plus près de la nature. On connaît tous quelqu’un dans notre entourage (si ce n’est pas nous-même) qui ont eu beaucoup de difficultés à retourner en ville et qui n’attendent plus qu’une chose : repartir à nouveau loin de celle-ci.

Le besoin d’air pur et l’envie de se laisser réchauffer par le soleil, désormais inaccessible en ville pour ceux sans arrière-cour, étouffaient les habitants des villes pendant que ceux en milieu rural avaient la capacité d’en profiter généralement un peu plus. Cela se rajoutait à la difficulté à trouver le sommeil et les rêves étranges qui étaient devenus la règle pour une grande partie de la population, après plusieurs semaines de confinement. Pour ceux qui ont de plus souffert d’un mauvais matelas pendant la crise de coronavirus, voici une présentation des meilleurs modèles disponibles sur le marché en 2020, afin de retrouver un sommeil profond et réparateur, allongé sur un bon matelas double.

Des investisseurs inquiets

Plusieurs investisseurs qui ont placé des sommes d’argent à la bourse songent à les retirer afin de les investir à nouveau dans la pierre. Le problème auquel ils font face sur les marchés boursiers, est qu’il ne semble pas y avoir de stabilité à l’horizon. Depuis de nombreuses semaines, la place boursière souffre d’un phénomène de yo-yo qui ne rassure guère les actionnaires. Cela devrait aider le marché immobilier à court terme.

Des familles en difficulté

Deux points de pression affectent aujourd’hui les familles au niveau de l’immobilier : la baisse de revenu et le stress intense qu’a causé le confinement sur les familles ; plus particulièrement sur les couples. Les spécialistes de l’immobilier se retrouvent entre autres face à des restaurateurs au bord du gouffre financier qui songent à vendre leur établissement. Pendant ce temps, ils reçoivent aussi des appels de personnes qui envisageaient d’acheter une maison en commun et qui ont décidé de repousser cet achat à plus tard, l’anxiété de la crise sanitaire ayant détérioré la relation entre les acheteur

Get in Touch

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles similaires

Acheter à Lille : les atouts de cette ville

Lille, capitale des Hauts-de-France, est la dixième commune la plus peuplée de France. Avec son riche patrimoine, son dynamisme et son attractivité économique, Lille...

Immobilier : le point sur la digitalisation du secteur

Il y a encore quelques années, trouver un appartement à louer ou à acheter n'était pas une chose aisée. Il fallait de ce fait...

Immobilier en Suisse : pourquoi suivre l’évolution des prix ?

Parmi les moyens les plus sûrs pour faire des profits sur le long terme, l'investissement immobilier occupe une place de choix. Des particuliers, des...

Articles récents

Articles populaires

Comment calculer prix viager
Réduction et crédit d’impôt

Liens utiles

Nous contacter
France Finance
Guide défiscalisation
Comparateur d'assurance habitation
Guide loi pinel