Faire une demande de prêt immobilier

Faire une demande de prêt immobilier

Vous avez envie de vous lancer dans l’achat d’un bien immobilier, mais ne savez pas comment faire pour obtenir un prêt immobilier dans les meilleures conditions. Avant de faire une demande, estimez vos besoins en prenant en compte la somme que vous aurez à verser pour financer le bien, mais aussi tous les frais annexes. Nous vous indiquons toutes les démarches et possibilités pour dénicher le crédit immo le plus intéressant pour vous.

Définir vos besoins financiers

Il faut prendre en considération qu’en plus de l’achat du bien, vous aurez à payer les frais de notaire qui représentent ses émoluments et la taxe prélevée par l’État. De plus, selon la transaction que vous envisagez, vous aurez peut-être des travaux à prévoir pour réhabiliter votre logement.

Si vous avez un apport personnel, vous aurez un besoin moins important d’emprunter de l’argent, mais pensez à conserver une somme de côté pour les moments plus difficiles. Un apport est un véritable atout pour présenter votre dossier de prêt. Le banquier ou conseiller financier seront sensibles au fait que vous êtes capable d’épargner et que vous avez déjà une somme disponible pour acheter votre bien.

Mais il est aussi possible d’emprunter sans aucun apport si vous avez un dossier tangible et des revenus solides et réguliers.

Quel type de prêt ?

Il existe plusieurs moyens d’acquérir un bien immobilier. Voici les solutions principales pour savoir comment obtenir un prêt immobilier facilement.

Le crédit personnel

Contracter un prêt personnel est une possibilité si vous n’avez pas besoin d’une grosse somme d’argent pour acheter votre maison ou votre appartement. Le prêt personnel est plutôt un crédit à la consommation qui vous sera utile pour réaliser vos travaux ou pour financer un projet et que vous avez un apport personnel important.

Le prêt personnel est défini par une somme prêtée, une durée de remboursement et des mensualités que vous aurez choisies. Les sommes débloquées sont souvent restreintes, mais avec le prêt personnel, vous pouvez utiliser les fonds de la manière que vous souhaitez sans avoir à fournir de justificatifs.

En revanche, il faut comprendre que si toutefois la vente venait à être annulée, vous seriez tenu de rembourser les sommes dans les conditions que vous aurez acceptées.

Le crédit affecté

C’est le crédit qui est le plus souvent contracté pour l’achat d’une maison ou d’un appartement. C’est aussi un crédit à la consommation, mais vous ne pourrez pas disposer des fonds librement. C’est-à-dire que le crédit est délivré sous certaines conditions : pour valider votre demande, vous devrez fournir des preuves et des informations précises au banquier ou au conseiller financier.

Il ne sera pas possible d’utiliser les fonds pour réaliser des travaux ou pour acheter du mobilier par exemple. Le crédit est dit « affecté », car il répond à un besoin spécifique stipulé dans le contrat signé.

Bannière 728x90

En sélectionnant ce type de crédit, vous bénéficierez cependant d’une protection plus importante. Si la vente n’est pas réalisée, le crédit sera automatiquement caduc si cette annulation est liée à une décision du vendeur. Si vous avez signé pour un bien, mais que le crédit n’est pas accepté, cela rendra également la vente nulle et non avenue.

Le prêt immédiat

Ce type de prêt semble attirant, car vous obtenez la réponse rapidement et assez facilement, mais là aussi, les sommes sont restreintes. Le prêt immédiat sera possible si vous n’avez pas besoin d’une somme importante.

Avec le prêt immédiat, vous n’avez pas non plus à justifier des sommes que vous utilisez. C’est un gain de temps, mais c’est aussi un risque si vous ne comparez pas les offres, car il existe des prêts immédiats à des taux et à des conditions très différentes. Il est primordial de faire une simulation, de bien étudier les conditions de remboursement et de ne pas abuser de ces facilités d’achat afin de ne pas se retrouver en difficulté pour rembourser les sommes prêtées.

Le PTZ (Prêt à Taux Zéro)

Le prêt à taux zéro est un financement possible sous certaines conditions : il vise à accompagner l’investissement dans l’immobilier pour les personnes qui ont un revenu moyen ou modeste. Il est accordé en fonction de conditions de ressources et de plafond de revenus à ne pas dépasser.

Il est accepté pour l’acquisition d’une première résidence principale, ou secondaire si vous n’êtes pas propriétaire de votre domicile. Comme son nom l’indique, il n’est pas lié à des taux d’intérêt. Ainsi vous n’avez pas de frais inhérents au prêt d’une somme d’argent. Le PTZ s’étale sur des périodes de 20, 22 ou 25 ans. N’hésitez pas à vous renseigner pour savoir si vous entrez dans les conditions du PTZ.

Les astuces à connaître avant de contracter votre crédit

Comme dans tous les domaines financiers, il est possible de négocier et de trouver des astuces pour obtenir un prêt au meilleur taux.

Jouez sur la concurrence

Il n’y a pas qu’une banque qui puisse vous prêter de l’argent ! Si vous avez confiance en votre banquier, il n’est tout de même pas interdit de faire le tour d’autres établissements bancaires ou des organismes de prêt pour obtenir la meilleure solution de financement.

Avant de vous lancer dans la signature d’un prêt, il est indispensable de comparer les différentes offres et de négocier avec le banquier. Il existe une marge de manœuvre pour faire réduire le coût de votre prêt, discutez avec votre conseiller pour trouver un compromis intéressant pour chaque partie. Il existe des simulateurs pour obtenir des devis rapidement, basés sur les mêmes conditions pour une réponse réaliste.

Profitez des avantages

Il existe des prêts spécifiques comme le PTZ ou des facilités d’emprunt selon des conditions particulières. Certaines professions donnent le droit à des prêts avantageux. Même si ce type de prêts ne couvrent pas la totalité de votre acquisition, ils sont une solution pour compléter votre emprunt et réduire les besoins d’un crédit immobilier.

Étudiez les différents taux

En recevant les propositions d’emprunt, n’oubliez pas de regarder le Taux Annuel Effectif Global (TAEG). C’est sur cette partie que vous pourrez négocier une baisse. Le TAEG est la part qui représente les intérêts, mais aussi les frais annexes.

La possibilité de rembourser plus vite ou de moduler les mensualités

La vie n’est pas linéaire. Un coup dur peut vous empêcher de rembourser. Ou vous pouvez avoir un apport financier plus important qui vous permettrait de rembourser plus rapidement. Tout cela se négocie avant la signature du contrat de prêt ! Il faut vérifier que la modulation est possible et que ça n’entraînera pas de frais importants.

Bannière 728x90

Laisser un commentaire