Maison bio climatique

Autoconstruction : comment construire soi-même sa maison bioclimatique ?

La maison bioclimatique est de plus en plus populaire et on en trouve de plus en plus à vendre. Elle permet de diminuer sa consommation d’énergie et, comme elle est souvent en bois, elle séduit les amateurs d’autoconstruction. Les plans et les matériaux ne coûtent pas cher et il existe même des maisons bioclimatiques en kit.

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, prenons la peine de définir précisément ce qui est une maison bioclimatique. En effet, la maison bioclimatique est trop souvent confondue avec les maisons passives ou les maisons en bois. Si chacune de ces maisons peut-être une maison bioclimatique, la forme ou les matériaux ne suffisent pas à définir une maison comme bioclimatique.

Ce qui fait qu’une maison est bioclimatique, c’est tout simplement le fait qu’elle s’adapte le plus efficacement possible à son environnement. Si elle s’y adapte, c’est pour plusieurs raisons. La première, c’est évidemment pour optimiser son diagnostic énergétique. La seconde, c’est également pour respecter au mieux l’environnement dans lequel elle s’insère.

Vous ne trouverez pas le plan de votre maison sur Internet

Il n’y a donc pas de définition absolue de la maison bioclimatique et les plans pas chers ou gratuits que vous trouverez sur Internet ne s’adapteront donc pas forcément systématiquement à votre situation et à celle du terrain où vous construisez. Pour dessiner les plans de sa maison bioclimatique que l’on souhaite construire soi-même, il faut prendre en compte chaque élément.

L’objectif final de cette prise en compte globale de l’environnement de votre maison, c’est d’obtenir la maison la plus performante possible et la plus efficace possible. Le but, c’est celui de l’autonomie énergétique, d’une maison qui n’émet pas de CO2 et d’une maison qui ne pollue et ne transforme pas trop l’endroit où elle s’intègre.

Diminuer sa consommation d’énergie

Il y a plusieurs manières de diminuer sa consommation d’énergie. D’abord, il y a la solution, paradoxale, de produire sa propre énergie avec des panneaux solaires et des éoliennes. Elle est paradoxale parce qu’elle ne nous fait pas diminuer notre consommation, elle nous permet seulement de la payer moins cher en rendant gratuite une partie de cette consommation.

L’idéal pour diminuer sa consommation d’énergie et d’électricité, c’est de prévoir une maison correctement isolée, grâce à un chauffage géothermique comme le puits canadien et, surtout, grâce à une bonne orientation. Si les pièces de vie de votre maison sont en contact avec le soleil d’hiver toute la journée, vous aurez moins besoin de les chauffer. On peut citer l’exemple d’une maison bioclimatique imaginée par un Américain, qui tournait sur elle-même pour suivre le soleil toute la journée.

Opter pour une bonne isolation

Une bonne isolation, pensée pour la région où vous vivez, doit vous permettre de rester au chaud en hiver et de rester au frais en été. Certes, il y a des solutions de chauffages écologiques et économes comme le poêle à bois, et même des solutions de régulation de la température (en été et en hiver) comme le puits canadien.

Cependant, l’objectif de l’isolation, c’est de réduire au maximum les besoins de régulation mécanique. Beaucoup de maisons bioclimatiques font alors le choix d’ériger une véranda, le long du mur le mieux exposé de la maison, attenante à la pièce de vie la plus utilisée. Ainsi, en hiver, cette véranda servira de serre pour chauffer la maison. En été, la véranda sera ouverte en grand pour permettre de ventiler la maison.

Construire sa maison en bois

Si la plupart des maisons bioclimatiques sont construites en bois, ce n’est pas un hasard. Le bois est effectivement l’un des meilleurs matériaux disponibles pour bâtir une petite habitation écologique, même après des siècles d’améliorations techniques. Le bois est une ressource renouvelable dont la production a participé à la réduction de CO2 et sauf si vous le traitez avec des produits nocifs, il ne pollue pas.

De plus, le bois est facile à travailler et on peut lui donner presque toutes les formes que l’on souhaite. C’est également une matière première très solide et, s’il est correctement traité, il est moins exposé au feu que d’autres matériaux. De plus, des murs en bois, en cas d’incendie, ne plient pas et ne s’effondrent pas sur vous contrairement aux poutres en acier.

Seule ombre au tableau, le bois n’est pas exactement un produit que l’on pourrait qualifier de pas cher. Surtout que, lorsque vous décidez de construire vous-même votre maison, vous ne pouvez pas vous permettre de prendre du bois de mauvaise qualité. Heureusement, les maisons bioclimatiques en kit vous permettent d’économiser de l’argent.

Les maisons en kit, la solution d’autoconstruction facile

Si de plus en plus de particuliers sont séduits par l’opportunité de construire soi-même sa maison en accord avec l’environnement et tout en faisant des économies d’énergie, nous ne sommes pas tous capables, pour autant, de dessiner un plan et de sélectionner toutes les pièces en bois nécessaires à la construction.

Heureusement, des solutions de maison bioclimatiques à vendre en kit se développent de plus en plus. Grâce à elles, vous n’avez qu’à acheter un terrain, sélectionner la maison qui s’y adaptera le mieux tout en remplissant vos besoins, et à vous mettre au travail. N’espérez tout de même pas en venir à bout en seulement deux mois, surtout si vous êtes seul.

Il faut bien insister sur le fait que la maison en bois et en kit n’est pas une solution miracle pour faire pousser une maison. Comme tous les projets d’autoconstruction, votre maison en kit sera un projet de longue haleine. Vous devez vous préparer aux difficultés que vous rencontrerez pour ne pas perdre espoir face à la fatigue qui s’installera inévitablement.

Laisser un commentaire