La vente en viager peut aussi se faire au sein d'une famille

Viager libre ou occupé, que choisir ?

Longtemps oublié, l’investissement en viager semble regagner en intérêt pour notre population vieillissante. En effet, cette solution de vente immobilière est très intéressante pour les personnes âgées, qui reçoivent une rente mensuelle de l’acheteur jusqu’à leur décès, tout en offrant un prix d’achat avantageux. Une vente où tout le monde est gagnant. Ne reste plus qu’à choisir la bonne forme de viager.

La vente en viager reprend des couleurs

Longtemps mise de côté, la vente en viager revient en force. Pourquoi ? Tout simplement car notre population est vieillissante et que cette forme de vente est très avantageuse pour les personnes âgées. En effet, le cessionnaire vend le bien à bas prix pour une somme définie appelée le bouquet, puis reçoit une rente mensuelle versée par acquéreur jusqu’à son décès. Ainsi, l’acheteur peut profiter d’un tarif très avantageux pour son investissement, tandis que le cessionnaire bénéficie d’un complément de revenu à sa retraite.

Par exemple, Mr Dupond est à la retraite mais, habitant à Paris, celle-ci ne lui suffit pas. Il va vendre son bien immobilier à un tarif réduit. Mme Durand, en doctorat à Lille, souhaiterait rejoindre son conjoint à Paris à la fin de ses études. Mr et Mme Durant vont ainsi acheter le viager à Paris de Mr Dupond pour une modique somme, puis verser à celui-ci une rente mensuelle. Ne reste plus qu’à Mr Dupond de choisir s’il va continuer à habiter son bien immobilier ou partir en maison de retraite afin de calculer le prix des rentes.

Libre ou occupé, quelle forme de viager choisir ?

La différence entre ces deux formes de viager est simple : en viager occupé, le vendeur garde son droit de jouissance du bien immobilier. Il peut donc habiter sa maison tout en percevant une rente régulière. On peut voir cette solution comme une réservation d’un bien immobilier par les acheteurs, qui doivent attendre que le vendeur décède ou parte en maison de retraite avant de pouvoir profiter du logement.

La vente en viager libre, comme son nom l’indique, consiste à laisser les acheteurs profiter du bien immobilier dès la signature du contrat. Le bouquet est toujours très avantageux pour l’acheteur, par contre les rentes seront plus élevée du fait que le bien soit disponible de suite. Cette forme de viager est beaucoup moins répandue, de l’ordre de 2-3% contre 92-93% pour le viager occupé.

A sa voir également, un terme peut être appliqué au contrat. Lors d’une vente à terme, libre ou occupée, les deux parties fixent au préalable la date d’échéance du versement de la rente viagère. Notez toutefois que si le contrat n’est pas arrivé à son terme lors du décès du vendeur, l’acquéreur doit poursuivre le versement de la rente viagère aux héritiers jusqu’à l’échéance.

Laisser un commentaire