CityScan, le nouvel outil immobilier

CityScan, le nouvel outil d’évaluation de biens immobiliers

Marché de l’emploi, qualité de l’air, accessibilité des transports… CityScan analyse des millions de données en temps réel afin de déterminer la qualité de l’emplacement d’un bien immobilier en se basant sur 70 critères différents, répartis en dix thématiques. Un service en ligne permettant aux différents acteurs du secteur d’évaluer les avantages et les inconvénients de n’importe quelle adresse en France, et ce en un seul clic.

Un service de la société Kinaxia

Etablie à Sophia Antipolis, la société Kinaxia commercialise depuis 2011 des rapports d’urbanisme en ligne. Experte du traitement du Big Data, elle a consacré, en partenariat avec l’Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique (INRIA) et l’Université de Nice, 18 mois de recherche et de développement afin d’élaborer CityScan.

Cet outil brasse des millions de données issues du domaine public et de dizaines d’acteurs économiques, tels que Pole Emploi et Thalès, afin de fournir une solution de géolocalisation – à la manière de GoogleMaps – examinant 70 critères répartis en dix thématiques afin d’évaluer la qualité de l’environnement de n’importe quelle adresse en France.

CityScan cible aussi bien les particuliers souhaitant acheter un bien immobilier – que ce soit pour le louer ou y habiter – que les investisseurs professionnels et les agences immobilières en quête d’informations concrètes sur un quartier.

CityScan, un concept innovant

L’outil fonctionne comme un moteur de recherche en ligne, analysant, dans un rayon de cinq kilomètres, un ensemble de données relatives à l’urbanisme – tels que les espaces naturels et le type de bâti – ainsi qu’au voisinage – âge moyen des ménages, catégories socio-professionnelles, etc.

Elle prend évidemment en compte les données liées au marché immobilier et à l’accessibilité des transports et des différentes commodités, tels que les écoles, les institutions et les commerces, mais également à la qualité du réseau 3G et 4G, aux différentes nuisances potentielles – sonores, olfactives… – ou encore aux risques naturels et technologiques. Sans oublier, bien sûr, les données concernant l’emploi : professions et offres disponibles, taux de chômage local…

Des évolutions prévues prochainement

La version gratuite offre une synthèse des différents points forts et points faible des dix thématiques, tandis que la version payante propose un rapport détaillé des 70 critères pris en compte. Dans quelques mois, d’autre critères pourraient entrer en compte et bientôt, les utilisateurs pourront personnaliser les notations en privilégiant certaines thématiques à d’autres et comparer plusieurs adresses.

A noter qu’une version Androïd pour smartphones sera disponible d’ici le mois prochain et que la version Apple est annoncée pour le mois de Septembre.

Laisser un commentaire